itw-ines-olympe-mercadal-makethetrendz-1Credits Photo – Ali Mahdavi

C’est dans le 16 ème arrondissement que la toute pétillante Ines Olympe Mercadal m’a donné rendez-vous pour notre Tête à Tête.

Ines, tu fais beaucoup de collaborations avec les marques, qu’est-ce qui te plaît là-dedans ?

Il y a dans la collaboration, ce challenge qui me pousse à proposer des produits différents. Cela me force, à m’éloigner de mes fondamentaux pour me réinventer. Et j’aime cela!

Par exemple sur ma collaboration avec Eram, j’ai proposé une collection capsule aussi bien de chaussures que de maroquinerie basée sur l’univers des courtisanes qui sont pour moi les ancêtres des It-girls.

Alors pourquoi ne lances-tu pas ta propre collection ?

Justement je viens de créer une collection de vêtements composée de 30 pièces qui sortira l’hiver prochain. J’ai voulu avec cette collection proposer une vraie silhouette glamour qui me ressemble. Il y a aussi bien de la fourrure, des robes, des combinaisons épaulées que des ceintures, sacs et chaussures.

J’ai porté une importance particulière sur les accessoires car ils permettent à une tenue simple de devenir habillée! Par exemple, porter une jolie ceinture et un beau sac à main sur une tenue composée d’un col roulé noir et d’un jean peut, immédiatement, devenir un look habillé.

Et où as-tu puisé tes inspirations ?

Dans la musique et plus particulièrement dans le rock des années 80! C’est un bel héritage qui me vient de mon père. (Sourire)

Cela fait longtemps que tu voulais lancer ta collection ?

Oui car j’ai toujours crée des tenues. Ne me reconnaissant pas dans la mode actuelle où le glamour a disparu, je confectionnais déjà presque toutes mes tenues de soirée. Et j’avais envie avec cette collection de proposer à toutes les femmes qui souhaitent rendre actuelle cette féminité d’un autre temps perdu, un vestiaire fait à l’image du mien.

Mais cela t’a pris beaucoup de temps ?

Pas du tout ! Quand tu veux, tout peux aller rapidement (rires) !

J’ai très vite trouvé mes fournisseurs français et espagnols. D’ailleurs je tiens à préciser que tout est fabriqué à la main par des adultes consentants (rires)! Et pour l’identité visuelle j’ai collaboré avec des gens talentueux comme Ali Mahdavi et Nicolas Ouchenir.

Et comment définirais-tu le style de ta collection ?

Un style qui me ressemble, car je propose des modèles colorés qui sont à la fois confortables et habillés.

Comment définirais-tu la femme Ines Olympe Mercadal ?

C’est une bourgeoise décadente qui revendique sa féminité.

Mes collections s’adressent essentiellement à la femme citadine qui aime porter des pièces féminines et glamour. J’estime que l’on peut être un cadre dynamique est resté féminine dans sa manière de s’habiller au travail.

Quelle est ta pièce préférée dans cette collection ?

La fourrure avec des manches! C’est une pièce confortable que tu peux garder sur toi tout le long d’une soirée sans être obligée, toutes les 30 secondes, de la replacer car elle tombe.

Où l’on pourra acheter ta collection ?

Je suis actuellement en discussion avec des concepts store et des boutiques présents sur le marché japonais, russe et américain mais on pourra aussi la trouver sur le E-Shop qui sortira avant l’hiver prochain.

Et te concernant, comment définirais-tu ton look?

De Glamour, d’ailleurs je me bats pour le glamour et je revendique les symboles de la féminité. Il ne faut pas avoir peur de mettre du rouge à lèvre et du vernis à ongle pour prendre le métro à 9H et aller au travail.

J’aime les tenues classiques qui sont poussées à leurs paroxysmes où les accessoires, les ceintures et les sacs tiennent une place très importante.

D’autres projets actuellement?

Toujours, car pour me sentir bien il faut que je fasse 10 000 choses à la fois! (Rires)

Actuellement, je travaille sur un projet musical solo en collaboration avec Léonard Lasry. L’EP s’appellera Amor y pesetas et parlera de la vie d’une femme aimant un homme dans chaque port. Ce projet est très excitant car je chante les louanges de l’amour et de la joie de vivre le bonheur mais excitant aussi car je travaille avec des personnes talentueuses telles que Léonard Lasry pour la production et Ali Mahdavi pour la série de photos qui sera utilisée pour la communication!

Qu’écoutes-tu actuellement ?

Beaucoup de Robert Palmer !

Des adresses sur Paris à me conseiller ?

Pour dîner, j’aime l’ambiance feutrée et chic de la Gauche Caviar où je peux y retrouver Sandra Zeitoun De Matteis mais j’apprécie aussi d’aller dîner à La Belle Epoque, restaurant tenu par Franck Maillot.

Pour faire la fête rien de mieux que d’aller à celles organisées par Emmanuel D’Orazio et Marc Zaffuto pour la Club Sandwich !

Et pour finir si je te dis Delavie, tu me réponds ?

De la vie et du bon vin !itw-ines-olympe-mercadal-makethetrendz-2Credits Photo – SAYWHO

 

It is in the 16th District that the very sparkling Ines Olympe Mercadal gave me a rendez-vous for ourface to face.

Ines, you do a lot of collaborations with brands, what do you like in it ?

With the collaboration, you have this challenge which pushes me to propose different products. This forces me to get away from my fundamentals to reinvent myself. And i love that !

For example, on my collaboration with Eram i have proposed a capsule collection of shoes and leather goods based on the courtesans’ universe who arr according to me the it-girls’ ancestors.

So why don’t you start your own collection ?

Actually I have just created a clothing collection composed of 30 pieces which will be released next winter.
With this collection I wanted to propose a real glamourous silhouette that looks like me. There are fur, dresses, shoulder jumpsuit as well as belts, bags and shoes.

I particularly paid attention on accessories because they allow a simple outfit to become dressy ! For example wear a nice belt and a beautiful handbag on an outfit composed of a black turtleneck and jeans can immediately turns into a dressy look.

And where did you draw your inspirations ?

In the music and more particularly in the 80’s rock ! It is a beautiful legacy which comes from my father. (Smile)

Has it been a long time since you wanted to start your collection ?

Yes because I always have created outfits.

As I did not identify myself with the current fashion where glamor disappeared, I aldready used to create almost all my evening outfits. And with this collection I wanted to propose to all women who wish to make contemporary this feminity of other lost times, a cloakroom modelled on mine.

But it took you a long time though ?

Not at all ! When you want, you can go fast (laugh) !

I found very quickly my French and Spanish suppliers. By the way I want to precise that everything is handmade by willing adults (laugh) ! And for the visual identity I have collaborated with talented people like Ali Mahdavi and Nicolas Ouchenir.

And how would you define the style of your collection ?

A style that looks like me, because I propose colored models which are at the same time comfortable and dressed.

How would you define the woman Ines Olympe Mercadal ?

She is a decadent bourgeoise who claims her feminity.

My collections are essentially directed at the city woman who loves to wear feminine and glamourous pieces. I think that we can be a dynamic manager and remain feminine in the way we dressa t work.

What is your favorite piece in this collection ?

The sleeved fur ! It is a comfortable piece that you can keep all night long without having to put it back every 30 seconds because it falls.

Where will we be able to buy your collection ?

I am currently discussing with concept stores and shops present on the Japanese, Russian and American market but we will also be able to fin dit on the E-Shop that will be relaesed next winter.

And regarding you, how would you define your look ?

Glamor, by the way I fight for glamor and I claim feminity symbols. You don’t have to be afraid of wearing lipstick and nail polish to take the underground at 9am and go to work.

I like classic outfits pushed to their height where accessories, belts and bags have an important place.

Other project currently ?

Always, because to feel good I have to 10 000 things at the same time ! (Laugh)

I am currently working on a solo musical project in collaboration with Léonard Lasry. The EP will be called Amor y pesetas and will talk about the life of a woman who loves a man in each harbour. This project is very exciting because I sing love and joy praises but also exciting because I work with talented people such as Léonard Lasry on the production and Ali Mahdavi on the photo set that will be used for communication !

What are you listening now ?

A lot of Robert Palmer !

Any address in Paris to recommend me ?

To dinner, I like the muted and chic atmosphere of the Gauche Caviar where I can meet Sandra Zeitoun De Matteis but I also appreciate dinning at La Belle Epoque, restaurant runned by Franck Maillot.

To celebrate, nothing is better than the parties organised by Emmanuel D’Orazio and Marc Zaffuto for the Club Sandwich !

And to finish if I tell you Delavie, you answer ?

Life and Good wine !

André S Delavie